jeudi 3 février 2011

Visite à "La Fête de la Pêche à la Mouche de Charleroi"


Samedi 29 janvier je me suis rendu avec quelques membres du club mouche la Phrygane Spinalienne sur le salon de la pêche à la mouche de Charleroi en Belgique. Ce salon se déroule plus précisément dans le hall Sambrexpo situé à quelques kilomètres seulement de l'endroit du précédent à Fleurus. Sur la route au moment de la pause à la Station de Berchem nous avons retrouvé l'ami Jean-Marc Somaré accompagné d'un autre Jean-Marc, plus connu sous le pseudonyme de JMC. L'occasion était donné de prendre le café en commun avec ces deux fines gaules de l'hexagone. J'apprécie particulièrement la simplicité de ces deux personnalités qui savent rester très accessibles, chose plutôt rare dès lors que les gens sont connus. L'ambiance était donc donnée pour passer une bonne journée malgré le temps de route, plus de 4 heures, qui peut parfois rebuter plus d'un passionné, moi le premier. Vers 10 heures et des brouettes nous sommes arrivés sur le salon où il a fallu trouver une place de parking et ce ne fut pas simple, sans compter que nous étions à trois voitures. De nombreux visiteurs étaient déjà présents, c'était même la bousculade dans les allées même si le gymnase est de taille plus conséquente que le précédent, il couvre désormais la superficie de deux terrains de basket avec le coin restauration et buvette en point central.

La matinée a été consacrée à rechercher des exposants potentiels en vue de l'organisation de notre prochain salon des pêcheurs, qui je le rappelle aura lieu à Epinal à la salle de l'espace cours les 19 et 20 Novembre 2011, je mettrai prochainement en ligne notre affiche, chacun des membres du club s'est affranchi de cette tâche et nous avons bon espoir d'avoir convaincu certains exposants. Impossible pour le moment de réellement le quantifier mais dans quelques semaines, nous en saurons probablement plus.

Vers treize heures, au moment du repas, il n'y avait plus grand choix dans les sandwichs et il n'en restait plus qu'une seule sorte, le sandwich à la salade de viande, curieux nom pour un casse-croûte composé de jambon haché mélangé à de la mayonnaise avec quelques épices. Une bière blanche pour faire glisser le tout et me voilà reparti à l'assaut des exposants. Je voulais faire quelques emplettes mais comme souvent sur les salons il m'est difficile d'acheter. Je ne saurais expliquer pourquoi mais à chaque salon, j'ai du mal à me concentrer sur mes achats et finalement je repars souvent avec un sentiment de frustration et de ne pas avoir vraiment acheté ce que je voulais mais aussi de ne pas avoir saisi la bonne affaire. C'est assez bizarre. J'ai tout de même pris le temps de tester deux cannes en 10' # 4 de la marque Orvis, une Western en trois brins (trop molle) et la toute nouvelle Access en quatre brins qui ne m'a pas totalement convaincu, je souhaiterais changer ma canne actuelle une Scierra dans le même modèle qui se révèle être trop souple pour moi. En réalité, j'étais intéressé par le modèle Zéro Gravity Helios en 10' # 4 mais je n'en ai pas trouvé. J'espère pouvoir la tester et l'acheter sur notre propre salon l'automne prochain. Concernant mes achats, je me suis tout de même procuré quelques centaines d'hameçons Hayabusa, un superbe outil à dubbing de chez C&F Desing monté sur roulement, et quelques pochettes de demon hair pour monter quelques mouches à brochets en vue de ma prochaine escapade en Irlande à la fin du mois de mai prochain.

 Crédits photo Dumé, Merci l'ami

Concernant ce salon proprement dit, je pense que tout moucheur qui se respecte devrait au moins une fois dans sa vie se déplacer sur un salon de la sorte. De grande enseignes sont représentée, c'est vraiment l'endroit idéal pour s'équiper de A à Z, aussi bien en matériel, canne soie et moulinet qu'en habillement et matériel de flytying, on peut effectuer des tests de cannes en extérieur ce qui je le rappelle devrait être une règle à ne pas transgresser, je conseille à chaque acheteur potentiel de canne à mouche de toujours tester en condition de lancer. Acheter une canne sur catalogue est à mon sens le meilleur moyen de se tromper de matériel. J'ai également profité de l'occasion de la présence de Philippe BOISSON sur le stand de Pêche Sportive pour me procurer son livre "de la pêche à la nymphe" qu'il m'a dédicacé, nous avons échangé pendant un bon moment et je sens bien que je vais me plaire à lire ce livre car d'après ce que j'ai compris, nous avons de prime abord la même vision de la pêche à la nymphe. Ceci se confirme après les quelques pages que j'ai lu jusqu'ici. Sur le même stand j'ai passé commande du livre " le guide entomologique du pêcheur à la mouche" qui va être réédité prochainement et qui me coûtera dix euros moins cher à prix salon. (Tiens voilà une bonne affaire finalement)

Vers 16 heures il était temps de rejoindre les autres membres du club afin de reprendre les voitures pour faire la route du retour vers les Vosges avec la petite pause habituelle à la station de Berchem. Une fois de plus cela fait une sacré journée mais comme je l'ai déjà dit plus haut, le jeu en vaut la chandelle. Nous somme rentré vers 21 heures à Epinal et certains d'entre nous avaient encore un morceau de route à effectuer.

J'ai croisé de nombreux regards et serré quelques poignées de mains sur le salon mais impossible de reconnaître tout le monde, je m'en excuse ici, surtout n'allez pas imaginer que je faisais la tête. Je sais que certains amis étaient présents mais je ne les ai pas aperçu, notamment ceux du club de Nancy, j'ai juste croisé Lydie, Totoff où étais tu donc passé ? Enfin, pour finir, un petit message perso, Stéphane "le ch'timi", étais-tu sur le salon ? J'ai bu une bière blanche sans toi, la prochaine fois, il va falloir trouver un truc pour se retrouver de façon certaine !

Un grand bravo aux organisateurs, Amicale des Pêcheurs à la Mouche de Charleroi A.P.M.C, pour ce salon toujours aussi agréable à visiter, rien à voir avec le salon de Paris où il faut consacrer un véritable budget. Coût de l'autoroute, du parking de l'entrée et je ne parle même pas du coût de la restauration qui est exorbitant. On approche pour une seule personne la somme des cent euros sans rien avoir acheté ! A Charleroi rien de tout cela, autoroute gratuite, parking et entrée gratuite également. Vraiment, c'est un salon incontournable !!!



1 commentaire:

christophe a dit…

c'est cela qui fait surement son succès car Paris est en perte de vitesse.Bravo pour ce beau reportage qui donneras envie de ce déplacer!