vendredi 18 juin 2010

La fausse oreille de lièvre


L'oreille de lièvre sans aucun poils d'oreille, s'il est une mouche sans laquelle je ne partirais pas à la pêche, c'est bien celle-ci, mon "padawan" non plus! C'est une superbe émergente qui peut figurer un tas d'insectes à elle seule, pour peu que l'on fasse varier les couleurs du corps et de la collerette. Ce montage peu pêcher haut sur l'eau s'il est légèrement graissé mais aussi flotter bas, voir très bas si l'on salive un peu la mouche. L'oreille de lièvre est un peu ma mouche à tout faire, il m'est même arrivé de l'utiliser en réservoir et cela fonctionne aussi !

Hameçon : B401 #18
Soie de montage 8/0 Rusty Dun (Uni-Thread)
Cerques : Coq du limousin
Corps : Dubbing de lièvre clair
Collerette : Masque de lièvre clair

Commencer les enroulements de soie de montage à trois millimètres de l'œillet et s'arrêter à l'amorce de la courbure


Fixer les cerques en coq de limousin sous deux tours de soie maximum et régler la longueur. Ici la longueur des cerques est égale à la longueur utile de l'hameçon.


Fixer solidement les cerques en veillant à ce qu'ils ne tournent pas sur la hampe. Poser un dubbing aéré sur le fil de montage sans poix, les fils d'aujourd'hui sont souvent pré-poissé, En roulant avec les doigts cela doit suffire à faire adhérer les poils.


Enrouler le dubbing sur la hampe jusqu'à trois millimètres de l'œillet en spire jointe. Le corps doit être légèrement velu pour un meilleur rendu. Si vous avec débuté le montage comme indiqué, il suffit de s'arrêter où il n'y a pas de soie sur la hampe !


Préparer une boucle à dubbing appelée aussi "dubbing loop", emprisonner le fil avec l'outil de votre choix, revenir sur la hampe, une longueur de cinq centimètres est suffisante, puis faire un tour mort autour des deux fils constituant la boucle, repasser sur la hampe en allant vers l'œillet, laisser le fil en attente, garder un millimètre pour finir la mouche.

Sur le masque de lièvre, peigner les poils afin qu'ils soient tous dans le même sens, c'est l'étape capitale, maintenir les poils avec les doigts de la main gauche, à l'aide du ciseau (main droite) couper à la base de la peau. Sans lâcher les poils débarrasser les de la bourre avec les doigts de la main droite, il ne doit vous rester que les poils. Opération délicate suivante, changer les poils de main et  les insérer dans la boucle, attraper les pieds des poils avec la main droite, les pointes des poils doivent être courbés. En fonction de l'orientation de cette courbure dans la boucle à dubbing, la fausse collerette sera orientée vers l'avant ou l'arrière.

Pour le montage qui nous concerne, les poils doivent être orientés vers l'arrière. L'étau face à soit, positionner les poils de masque de lièvre avec la courbure vers le monteur. (les pointes qui viennent vers vous) A ce stade, penser à régler la longueur, ici légèrement supérieur à la courbure.


Avancer les poils au plus prés du départ de la boucle, couper les pieds des poils d'un seul coup à un ou deux millimètres du fil de la dubbing loop. Il faut utiliser un ciseau droit qui coupe très bien car les poils ne doivent en aucun cas bouger de la boucle sinon tout serait à refaire ...


Vriller cette boucle avec l'outil à dubbing, cela vous donnera un faux hackle en lièvre.


Maintenant il faut rabattre tout les poils d'un même coté à l'aide des doigts en maintenant une tension avec l'outil à dubbing.


Il ne reste plus qu'à enrouler ce faux hackle en spires très serrées afin de faire une collerette. A chaque demi tour effectué, rabattre les poils vers l'arrière, cela facilite leur orientation. Arrivé à un millimètre de l'œillet stopper la dubbing loop à l'aide du fil de montage laissé en attente. Il ne reste qu'à couper le reste de la boucle et faire un joli nœud final, je préfère le wipp finish qui évite de mettre du vernis.


Voilà, le montage de l'oreille de lièvre est terminé. Je vous souhaite de jolies prises avec cette mouche ! Vous pouvez faire varier les couleurs afin d'imiter un nombre conséquent de petits éphémères. A savoir que bien d'autres montages peuvent être dérivés de cette mouche. J'en veux pour preuve, ci dessous une émergente de mouche de mai construite sur le même principe. (collerette en dos de lièvre)



2 commentaires:

Marc COLLINET a dit…

Belle mouche, et efficace avec ça !

Félicitations pour le bandeau, belle réussite.

christophe a dit…

il a tout dit Marc! @ bientôt à la pêche