dimanche 2 août 2009

Remake of , A River Runs Through It !


La Moselle réserve de belle surprise de temps à autre, en cette dernière semaine de vacances, je suis allé rôder en compagnie de Marc sur des secteurs que je n'avais pas encore pêché cette année à cause de cette peste de renoncule aquatique (Ranunculus aquatilis) qui avait envahie la rivière. Depuis les orages de la mi-juillet, la rivière "respire" à nouveau mais c'est surtout ses nombreux habitants qui peuvent retrouver une vie normale. Quoique armés de nos fouets, nous taquinons nos amis à écailles !

Quatre endroits ont été testés avec succès, néanmoins, un seul bémol, sur une zone où j'avais repéré des grands cormorans cet hiver un seul poisson a été pris, un ombret, vraiment dommage car l'endroit est tout simplement magnifique ...


Lundi, sur un parcours, presque en ville les ombres étaient bien présents à tel point qu'au premier passage en nymphe au fil j'avais déjà un ombre qui avait craqué pour ma nymphe à tête phosphorescente ! Ensuite d'autres poissons ont à leur tour succombé aux charmes de mes nymphes, même une belle truite Arc en ciel et plus tard une petite fario !

Marc n'était pas en reste avec quelques jolis ombres, sur une dépression avec un remous, mais aussi plusieurs fario qui, il nous semble ne sont pas des poissons de bassine. Ceci reste à vérifier, mais si tel est le cas, ce serait merveilleux et récompenserait les efforts fait par l'A.A.P.P.M.A d'Epinal pour la réintroduction de juvéniles produits à l'écloserie. J'en profite pour dire un grand bravo à tous les bénévoles de cette association.


Vendredi, sur un autre secteur plus en amont, jamais péché par Marc, les ombres sont toujours présents,sur les mêmes zones que l'an passé, mais afin de déterminer le véritable cheptel il faudrait y revenir pour y faire un coup du soir. Sur ce secteur, derrière une énorme veine d'eau, je me suis senti attiré, j'étais sûr qu'il y avait un poisson à prendre derrière des roches dans un petit remous. Après m'être avancé prudemment, les galets de Moselle roulaient sous mes chaussures, armé d'une nymphe, je me suis attaqué a cet endroit et cela à payé. A un moment je me suis pris pour Brad Pitt dans "A River Runs Through It", certes le poisson attrapé paraissait ridicule par rapport à celui du film mais il a sacrément combattu et compte tenu de la finesse de mon fil en fluorocarbone et de la force du courant, il a bien fallu que je descende la rivière avec le poisson pendu ! La suite en image, filmé par Marc.


A vrai dire, il est plutôt rare de prendre ce genre de truite en cette saison, les pêcheurs d'ouverture prélèvent un maximum jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Une foi la rivière vidée de ses poissons, rare sont les pêcheurs rencontrés ...

Samedi, avec un vent assez soutenu par moment et avec Michel comme partenaire supplémentaire, nous sommes allés sur un secteur relativement court, environs trois cents mètres, avec une alternance de courants très rapides et d'autres plus lents, les ombres une fois de plus sont présents. Un gros Thymallus sur une bordure de courant soutenu était bien monté sur ma mouche sèche mais je l'ai loupé au ferrage.

Quelques minutes plus tard, après un changement de mouche, ce poisson est revenu monter mais malheureusement pour moi il est ressorti vainqueur de ce combat, avec ma mouche ...
Les conditions n'étant pas parfaites, je suppose que sur ce secteur, il reste encore de jolis poissons. Marc s'est distingué avec la prise d'une truite A.E.C, encore une rescapée !

Les pêcheurs seraient-il moins performant ou tout simplement la rivière moins fréquentée ? Quelques ombrets ont toutefois été assez braves pour monter sur les quelques sèches que nous leurs avons présentés.


Il me reste encore un petit morceau à prospecter sur ce secteur, peut-être un de ces soirs ...

1 commentaire:

christophe a dit…

vidéo sympa,beau poisson, eh oui pendant que tu travail nous aussi (mais au bord de l'eau) amicalement