lundi 13 février 2012

Emergente d'éphémère pâle


Avec le temps glacial qui règne sur nos contrées Vosgiennes, j'ai passé quelques moments derrière l'étau afin de fabriquer quelques mouches pour la saison 2012. J'ai fait un tri spectaculaire dans les boîtes, c'est Mike qui est heureux depuis ! Maintenant, j'ai du pain sur la planche et parmi toutes les imitations à faire en voici une que j'ai utilisé assez souvent et qui m'a valu quelques belles prises aussi bien d'ombres que de truites la saison passée. C'est une émergente de couleur plutôt pâle bien pratique pour imiter les nombreux petits éphémères rencontrés au fil de l'eau.

Pour construire cette émergente voici la liste des matériaux nécessaires :

- Hameçon taille 16 à 20 hampe droite en fonction de la taille des insectes rencontrés.
- Cerques, plume de pelle en coq du limousin
- Abdomen, dubbing super fin "Spectrablend Dry Fly" couleur Tan
- Ailes,  plume de cul de canard
- Thorax, dubbing super fin "Spectrablend Dry Fly" couleur Olive Gray
- fil de montage 8/0 Olive



Débuter le montage à deux millimètres de l’œillet et aller jusqu'à l'amorce de la courbure puis poser les cerques en coq du limousin. Régler la longueur qui doit être égale à la longueur utile. Emprisonner au même endroit le tinsel qui servira au cerclage.


Préparer un dubbing super fin de couleur tan et l'enrouler sur les deux tiers de la hampe pour faire un corps légèrement conique. Cercler l'abdomen à spires espacées, dans le sens opposé à l'enroulement du fil de soie. Cela évite que le cerclage s’enfonce dans le dubbing.


Prélever des fibres d'une plume de cul de canard par arrachement le long du rachis. Fixer les fibres par les pieds, les pointes vers la courbure. Ensuite refaire un léger dubbing olive cette fois et l'enrouler pour former le thorax.


Désormais, rabattre les fibres de cul de canard (CDC) vers l'avant par dessus le thorax. Faire deux tours de fil pour fixer les fibres. Ensuite, relever les fibres de CDC en passant la soie de montage devant les fibres. Faire un nœud final, je préfère de loin un wip finish plutôt que des demi-clés et du vernis qui alourdissent la mouche sur ce genre de montage qui doit rester très léger.


Ensuite il suffira de régler la longueur de l'aile par arrachage des fibres entre la pulpe des doigts. Cette opération peut être réalisée au bord de l'eau ...
Voilà un petit éphémère assez facile à monter, qui peut être modifiée dans les coloris en fonction des insectes que vous allez rencontrer sur vos rivières préférées. Celui ci est assez pâle mais il en existe bien d'autres. Alors maintenant, à vos étaux, c'est à vous de jouer ! A la revoyotte ...

PS : Si vous prenez des poissons avec, n'hésitez pas à mettre un commentaire.

2 commentaires:

christophe a dit…

très beau travail l'ami tant par le montage que par la qualité des explications, tu le passes quand ton bpjeps ?

JM51 a dit…

Et une demi douzaine pour moi svp!