dimanche 28 mars 2010

Laissez les ombres en paix


Ce billet est une réaction suite au comportement de certains soit disant pêcheurs, effectivement je ne comprends pas bien que l'on puisse à cette période de l'année aller traquer l'ombre en pêchant à la mouche. Je m'explique, nos chers thymallus sont sur le point de frayer donc ils s'alimentent avec frénésie ce qui fait qu’ils sont très vulnérables. Les poissons sont probablement traumatisés après chaque contact avec le pêcheur ce qui pourrait également les empêcher de se reproduire. Le taux de mortalité est suffisamment élevé sans que personne n'intervienne donc inutile d'en rajouter.

Depuis de nombreuses années les ombres sur la deuxième catégorie, à partir du parcours No-Kill d'Épinal jusqu'à la limite du département de la Meurthe et Moselle, sont protégés et aucun prélèvement n'est autorisé, la population commence à devenir intéressante sur certains secteurs donc forcément cela attire les pêcheurs qui sont de plus en plus nombreux et viennent de plus en plus loin. De grâce Messieurs, laissez les ombres en paix, vous avez toute la saison, plus tout l'automne, pour vous mesurer aux porte-étendards.

Si l'on compare les différentes réglementations entre la première et la deuxième catégorie :

- En première, interdiction de pêcher en marchant dans l'eau jusqu'à l'ouverture de l'ombre afin de protéger les frayères. Je comprends la démarche même si sur certains secteurs, il n'y a pas l'ombre d'un thymallus !

- En deuxième, alors que les ombres sont plus que présents aucune interdiction, j'aurais tendance à dire que les praticiens des autres techniques de pêche ne rentrent que très rarement dans l'eau donc pas d'inquiétude en principe. Hé bien voilà, ce dimanche 21 Mars 2010, trois hurluberlus remontaient la Moselle, au beau milieu d'un spot très fréquenté par les ombres, de front au niveau de Châtel sur Moselle en pêchant à la mouche. Si vous voulez que l'on nous écoute parfois, il faudrait peut-être se responsabiliser, de l'auto discipline bon sang !

Photo d'un Ombre de l'année dernière


Après vous trouverez bizarre que les cheptels diminuent, vous irez incriminer les autres pêcheurs, soupçonnerez des éventuelles pollutions, le braconnage, enfin restez sérieux !

Vous, nous sommes en partie responsables de nos agissements, ce n'est pas parce que  les ombres sont en No-Kill sur la deuxième que cela nous, vous permets de faire n'importe quoi. Plus en amont, toujours sur la Moselle, les ombres ont quasiment disparu, je ne suis pas loin de penser que c'est en grande partie de la faute des pêcheurs et de leurs comportements ...

Pour finir mon propos, je voudrais juste vous dire que si les ombres sont de retour, cela n'est pas tombé du ciel et surtout cela ne s'est pas fait tout seul, de grandes décisions ont été prises par nos dirigeants, Fédération de Pêche des Vosges et quelques A.A.P.P.M.A. je souhaite leur dire un grand merci et surtout BRAVO ! Une grosse pensée également pour tous les bénévoles qui œuvrent dans l'ombre ...

J'espère qu'un jour un arrêté, empêchant de pêcher en marchant dans l'eau sur les rivières de deuxième catégorie contenant des populations d'ombres, verra le jour afin d'aller plus loin dans la protection de ce poisson. Allons plus loin encore pour faire de cette rivière un exemple connu dans la France entière et pourquoi pas à travers le monde.

Il y a encore quelques années, il fallait se rendre dans d'autres départements pour trouver des rivières avec de bonnes populations d'ombre commun, aujourd'hui nous avons la chance d'avoir une rivière avec de bons spots, alors profitons-en mais n'en abusons pas ...

Laissez les ombres en paix, ne piétinez pas les frayères, et donnez leur la chance de se reproduire tranquillement !!!

7 commentaires:

Marc COLLINET a dit…

Entre les têtes de vainqueur qui massacrent les brochets en première catégorie et les hurluberlus qui sacrifient les frayères à ombres sur la deuxième catégorie, nos "soi-disant pêcheurs" font preuve, une fois de plus, d'une grande intelligence.
Mais comme tu le dis, si ces poissons disparaissent de nos rivières, ce sera la faute des pollutions, des cormorans, etc...
Il me semble très urgent de modifier la législation sur la pêche et d'instaurer, tels nos amis chasseurs, un véritable permis de pêche comme cela existe dans certains pays européens. De cette manière, ils ne pourront pas dire "je ne savais pas" et il sera alors plus facile de faire fonctionner le stylo sur le carnet à souches !

christophe a dit…

je viens d'apprendre quelque chose, il me semblait évident que l'interdiction de marcher dans l'eau étais valable aussi en deuxième , apparemment ce n'est pas le cas. Quelques questions me perturbent, sachant que maître esox est en période de reproduction, que la pêche aux vifs et ou leurres est interdite sur ces zones, les seuls à pratiquer ces parcours sont donc en théorie les pêcheurs au coup qui n'ont pas à marcher dans l'eau. la mouche étant un leurre, n'est t-elle pas interdite sur ces parcours ? peut t-on appelé les individus pêchant à la mouche sur ces parcours des pêcheurs ? ben voilà , c'est fait! encore énervé!
en plus du stylo et du carnet à souche c'est le 42 fillette avec élan qui devrais fonctionner !

Dark Vaders a dit…

@ Marc : Moi aussi je suis assez d'accord sur le principe d'un vrai permis de pêcher

@ Christophe : Tu oublies les viandards qui remplissent le frigo avec les truites déversées pour l'ouverture, qui continue a racler tout ce qu'ils peuvent ...
Sur le fond, la palm n'est pas interdite, ce qui l'est en revanche c'est la pêche avec des leurres susceptibles de prendre des carnassiers, je pense ici tout naturellement au streamer et ses dérivés, le frog machin aussi !

il est vrai qu'à un moment donné nous avons entendu parler de pêche en nymphe interdite en période de fermeture en deuxième car considérée comme un leurre si elle est animée. Donc voilà, rien n'est simple dans notre législation. Mais bon si tout le monde respectaient les règles élémentaires et les adversaires que sont les poissons, il n'y aurait pas besoin de faire ce genre de règlements.

Pour finir, je me demande si le 45 n'aurait pas plus d'effet que le carnet à souche, là au moins l'effet est immédiat !!!

christophe a dit…

je ne les oublie pas ces satanés "congélo-frigot-teurs, tu dit 45 ! pointure ? je t'avoue que je pensais plus à mes deux chiffres fétiches. le 12 et 7. ben oui, quoi! 12.7 ou l'art de régler les problèmes en musique..!

Dark Vaders a dit…

Tant que l'on y est, il y a aussi le tac à tac typique de cette bonne vielle AK 47 comme dirait Clint Eastwood dans le maître de guerre ...

Anonyme a dit…

Je suis pêcheur à la mouche, je prends pas mal d'ombres que je remets à l'eau. Il est rare que j'en garde un ou deux. Je pêche souvent en graciation. Je dois dire que tu as raison mais tu ne vois pas l'essentiel.

L'essentiel est qu'il faut remettre les ombres à l'eau, avoir une pêche raisonnée. Le poisson ne doit pas être abîmé et il n'est finalement pas si traumatisé.

Les deux plus grands ennemis de l'ombre, bien avant les pêcheurs à la mouche sont : la pollution et le réchauffement de certains cours d'eau. Et n'oublions pas EDF avec le fonctionnement des barrages et microcentrales. A côté de cela, le fait de marcher dans l'eau est anecdotique.

Rajoutons enfin les cormorans, qui font de grands massacres d'ombres de toutes tailles en pleine reproduction et qui en esquintent pas mal...

Dark Vaders a dit…

Cher Anonyme,

Bien sûr qu'il faut remettre les ombres à l'eau, surtout sur ce morceau de rivière, en no-kill intégral pour les ombres, mon coup de gueule de Mars dernier était surtout axé sur le fait que certains pêche l'ombre juste avant le frai, je trouve cela stupide, je persiste et je signe !

Qu'ils viennent maintenant sur notre belle rivière, c'est le moment, et là, les ombres sont en forme.

Sinon, Ok pour ce satané oiseau noir et E.D.F qui bousille nos rivière en toute légalité ...