mercredi 28 avril 2010

Dernières sorties printanière au Réservoir de la Moselotte


Une grande et belle séance de pêche en barque au réservoir de la moselotte avec un de mes padawans, à eu lieu samedi 23 avril. En effet, Séb " le couvreur " m'avait appelé vendredi pour savoir si j'allais faire un saut à la pêche ce week-end, bien lui en a pris. Je pense qu'il n'est pas prêt d'oublier cette journée. Vers neuf-heures trente nous étions arrivés sur zone et après le traditionnel petit café, nous avons récupéré le matériel servant pour l'utilisation d'une barque. En quelques minutes, tout était enfin prêt, embarquement dans la barque et hop, direction la première bouée rouge en face du quai d'embarquement. Ma ligne étant prête et équipée d'une petite mouche émergente, je lance et laisse dériver le temps de fabriquer un bas de ligne convenable pour mon équipier du jour. Il faut dire que cela fait un long moment qu'il n'a pas pêché à la mouche donc je lui pardonne, il ne connaît pas non plus la pêche en réservoir, il était juste venu une fois du bord. Au moment de fixer la pointe de son bas de ligne, j'entends seb qui crie en même temps que ma canne bouge, en réalité une truite vient de se saisir de ma mouche qui avait sans doute légèrement coulé et donc cela fait déjà un poisson de pris !  Je décide de ne pas remettre ma mouche à l'eau afin de pouvoir finir de préparer le matériel pour Sébastien.  Voilà, nous sommes prêts, je lui explique comment se placer par rapport au vent qui souffle de façon très irrégulière pour le moment et aussi comment se positionner dans le bateau afin de ne pas provoquer de gêne à l'autre pêcheur. L'élève est attentif, et aucun incident technique majeur n'est venu troubler notre séance. En fait c'est moi qui me suis laissé embarquer par des poissons et suis venu attraper la mouche de mon voisin ! En début de séance j'agaçais le jeune padawan en capturant truites sur truites dans les vaguelettes. Au fur et à mesure de l'avancement de la journée, il pêchait de mieux en mieux ce qui lui a permis de tromper la méfiance de nombreux poissons.


Au départ, nous pêchions en 12/100 mais avec le renforcement du vent et des poissons de plus en plus gros, il a fallu monter en 14/100, ce qui n'a pas empêché d'enregistrer autant de gobages sur nos mouches. Il faut souligner que Séb avait rarement pris des poissons aussi gros et combatifs. La rangée de mouches que j'avais refaite la veille au soir à tout de même pris une bonne claque mais le jeu en valait la chandelle. En ce moment je ne pêche quasiment qu'avec un seul modèle sur hameçon de dix huit de couleur grise, j'ai essayé deux couleurs d'aile un peu différente pour mes shipmann et je pense avoir trouvé la bonne couleur. En ce moment les truites ont une forme extraordinaire, l'eau est encore suffisamment froide, environ douze degrés en surface, et si un léger vent est de la partie, alors la pêche en sèche est tout simplement extraordinaire. Ce n'est pas Séb qui me contredira, il a pris un nombre impressionnant de poissons pour une seule sortie, et encore par moment le vent ne soufflait pas du tout donc la pêche devenait assez difficile. Marc était également présent ce jour là et il a également fait une énorme pêche depuis son floatube, il a même eu le bonheur de capturer une truite de plus de soixante-dix centimètres ! (voir sur son blog)

En revanche, il se passe un phénomène en fin d'après midi, les poissons deviennent quasi imprenables et cessent pratiquement de s'alimenter, je pense que cela est dû à la déclivité de la luminosité car le soleil devient rasant et cela doit gêner les poissons puis une fois le soleil caché derrière la montagne, les truites s'activent à nouveau et se mettent en quête de nourriture avant la tombée de la nuit. Nous avons quitté le réservoir de la moselotte vers vingt heures en rapportant avec nous de jolis coups de soleil. Il faut dire que la journée a été très ensoleillée et que la réverbération est plus importante depuis une barque que depuis le bord.


Lundi, c'est en compagnie de l'ami Marc que je suis retourné au réservoir en floatube cette fois avec toujours une petite émergente, j'avais re-complété le stock pour l'occasion, même constat que samedi, les poissons sont bien actifs. Seul petit bémol, il faisait un peu plus froid par la faute du vent qui soufflait cette fois assez fort, env. 40 Km/h. Pour dire, je m'étais habillé un peu trop light, et quand le soleil jouait à cache-cache avec les gros nuages la température descendait brusquement, j'ai du sortir de l'eau pour mettre un habit plus chaud. Le vent soufflait juste un peu trop fort pour pêcher avec de si petites mouches mais nous avons tout de même effectué une belle pêche. J'ai bien tenté quelques autres modèles avec une réussite moindre, et essuyé de superbes refus sur les émergentes de chiros avec la boule de polystyrène...


La saison printanière au réservoir s'achève pour moi, je ne pense pas retourner au réservoir de la moselotte avant l'automne car il va y avoir une compétition le week-end du premier mai et le week-end suivant sera le grand moment tant attendu de l'année, je pars une semaine pour un séjour de pêche au brochet en Irlande, à la mouche bien sûr. Cette année, nous partons à quatre compères, Marc "The ghillie", Domi "The Padawan", Michel dit "The Grillon", et bien entendu votre serviteur "Dark Vaders". L'avion est réservé depuis hier, il ne reste qu'à souhaiter que le volcan islandais "Eyjafjöll", ne fasse pas une nouvelle crise. A la limite, si c'est quand nous serons sur l'île d'émeraude, ce sera moins grave, il y aura bien moyen de s'arranger sur place...

Pour l'heure, je ne suis pas encore tout à fait prêt, Je dois refaire mes bas de lignes, monter une soie intermédiaire sur une nouvelle bobine de mon moulinet Sage. Je souhaiterais également monter de nouveaux streamers pour l'occasion. J'ai bien quelques idées mais je n'ai pas trouvé le temps de lancer la fabrication mais cela ne saurait tarder. Peut-être vous ferais-je voir une ou deux photos avant mon départ ...

4 commentaires:

christophe a dit…

félicitation, belle pêche. Concernant l'arrêt d'activité cela peut s'expliquer par la phase de l'inversion de la photosynthèse ! engendrant un pic de co2 réduisant quelque peu l'activité des poissons. le phénomène est minime a cette saison mais devient très marqué en été.
@+

Anonyme a dit…

J'ai eu énormément de refus sur des émergentes avec une bille en polystyrene Blanche samedi matin dernier mais après une petite modification..., les truites prenaient très très fort...(il suffit de feutrer la base de la bille en couleur sombre)
dom

seb le couvreur a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
seb le couvreur a dit…

merci a toi manu pour cette sortie je men rapelerai pour lomtemp jai jamais pris autant de truite en un seul jour et autant de grosse belle prise surtout grace a ton savoir faire et a tes superbes mouches encore merci pour tout