vendredi 8 juillet 2011

Coup de gueule


Plutôt rare sur mon blog, mais cette fois je suis en colère !!! De retour du coup du soir, je pousse un coup de gueule envers les pêcheurs à la mouche en compétition, non content de monopoliser de nombreuses rivières pendant tout un week-end, le 25 et 26 juin dernier, pour une manche de première division, ces braves gens ne respectent pas l'environnement qui leur sert de terrain de jeu.

J'en veux pour preuve la photo ci-dessous prise sur la Moselle ce soir huit juillet, la rubalise qui sert à délimiter les postes est restée en place. Cela fait presque deux semaines que la compétition s'est déroulée ...


Alors Messieurs les organisateurs des compétions, je vous invite à faire respecter un peu plus notre environnement et nos rivières. J'invite les présidents des A.A.P.P.M.A à bien réfléchir avant de vouloir laisser se dérouler des compétitions sur leurs lots ...

4 commentaires:

titi057 a dit…

Ce n'est pas une matière biodégradable ? (c'est du plastique?)
Pas cool de laisser trainer ça dans la nature ;), quand je dis que la france m'attire de moins en moins ( à mon plus grand désespoir certes), tout le monde me blâme mais preuve en est... Je trouve tout ça un peu regrettable... En espérant que les mentalité change au plus vite ;). Au plaisir de te lire ;). ++,Titi57

Dark Vaders a dit…

J'ai cru lire sur la rubalise en question que c'était biodégradable mais tout de même, combien de temps faudra t-il à dame nature pour résorber cette matière ? Avant la compétition il n'y avait rien donc après cela devrait être au moins aussi propre ...

Ce n'est pas la France entière qu'il faut blâmer ici mais juste le comportement de certains ...

christophe a dit…

A qui doit mourir du choléra, Dieu dépêche le microbe du choléra, de même qu'il décerne le microbe du coup de pied dans le cul à celui qui doit recevoir un coup de pied dans le cul.
[Alphonse Allais]

Anonyme a dit…

on a vu pire qu'un morceau de rubalise, c'est pas bien grave! De plus qu'elle est biodégradable, c'est déjà bien d'avoir pensé à utiliser cette matière.

julien